Chargement en cours

DONS D'ORGANES ET GREFFES : LES CHIFFRES DE 2017

Sac organes1.jpg
lun. 2 avril 2018

DE BELLES PROGRESSIONS !

L'Agence BioMédecine vient de publier les chiffres des prélèvements et des greffes pour l'année civile 2017, c'est à dire un an après la mise en application des nouvelles dispositions législatives : cette année ce sont plus de 6 100 greffes d'organes qui ont été réalisées, une progression rendue possible grâce à la générosité des donneurs, à la mobilisation quotidienne des professionnels de santé impliqués dans la chaîne du don à la greffe et au soutien des associations.

C'est un encouragement pour tous les patients en attente d'une greffe qui invite à poursuivre la mobilisation de tous.

DES GREFFES EN NOMBRE PLUS IMPORTANT

Le nombre d'organes greffés est passé de 5.891 en 2016 à 6 105 en 2017 soit une progression de 3,5 % en un an.

Les greffes de reins restent les plus nombreuses : 3 782 en 2017. Le second organe le plus greffé en France est le foie avec 1 374 greffes réalisées en 2017 contre 1 322 l'année précédente (qui marque ainsi à nouveau une belle progression après la baisse de l'année dernière). Suivent ensuite le coeur (467 greffes - en légère baisse), les poumons (378), le pancréas (96) et les intestins (2).

Pour arriver à ce résultat très encourageant, les sources de prélèvement de greffons se sont développés, notamment grâce aux donneurs vivants. Ainsi pour ce qui concerne les reins par exemple, 611 greffes (contre 576 l'année dernière) sur 3 782 ont pu être réalisées avec donneurs vivants soit près de 16 % des greffes rénales.

Mais l'activité de greffes a également bénéficié de l'application de la procédure dite de "Maastricht III" concernant les donneurs décédés dans le cadre d'une limitation ou d'un arrêt des thérapeutiques : elle a permis 234 greffes en 2017 contre 114 greffes en 2016. A ce jour, 20 hôpitaux sont autorisés à réaliser des prélèvements type Maastricht III en France, ils étaient 10 en début d'année dernière.

UNE LISTE D'ATTENTE QUI CONTINUE DE CROÎTRE

Si la greffe progresse, malheureusement - en raison de son succès sans doute - mais sans doute également en raison du vieillissement général de la population, la liste nationale des personnes en attente de greffes ne cesse de croître. En 2017, au total, 23 828 patients étaient en attente d'un organe contre 22 617 l'année précédente !                 

ET TOUJOURS BEAUCOUP DE REFUS DE DONS ... MAIS EN BAISSE NOTABLE !

Certes le nombre de refus de dons reste encore élevé - surtout au regard des besoins qui ne cessent de croître - - mais il est à noter une baisse assez notable. En effet, le taux d'opposition est passé d'environ 33 % en 2016 à 30,5 % en 2017.

Est ce le résultat de la nouvelle législation mise en application au 1° janvier 2017 ? Il est peut-être encore trop tôt pour l'affirmer mais en tout cas nous l'espérons et attendons les prochaines années pour vérifier si cette baisse non seulement se confirme mais s'amplifie !

Quoiqu'il en soit, nous continuerons notre travail d'information et de sensibilisation auprès du public pour qu'il en soit ainsi !  

Retrouvez l'intégralité du communiqué de presse de l'Agence de Biomédecine en date du 22 mars 2018 ci-dessous.

 

Commenter cet article

1 commentaire

Roger FEHR
mar. 3 avril 2018

Même s'il reste encore beaucoup de travail pour convaincre cette partie de la population qui doute de l'intérêt de la greffe ou qui refuse la notion même du don d'organe, toutes les structures œuvrant pour lever ces freins dont France ADOT 67 peuvent être fiers des résultats de 2017. Alors continuons à clamer que la " greffe ça marche " et que les organes non prélevés sont responsables de la mort de centaines de patients qui auraient pu être sauvés.
  • En cliquant sur "Envoyer le commentaire", vous acceptez le fait que vos données inscrites ci-dessus seront utilisées par ADOT 67 dans le but pour lequel ce formulaire a été mis en place. Aucune donnée ne sera utilisée dans un autre but, sans votre consentement éclairé, ni ne sera communiquée à un tiers. Vous pouvez à chaque instant demander l'accès, la modification ou la suppression de ces données en nous écrivant à l'aide de notre formulaire de contact ici.