Chargement en cours
Vous êtes ici : Accueil » Présentation » Missions

Missions

INFORMATION  

Le rôle premier de France ADOT est d'informer et de sensibiliser la population sans distinction au don d'organes et à inciter toute personne à dialoguer et à informer son entourage sur sa position en matière de don.

Cette information et cette sensibilisation passent par tous moyens :

  • organisation de conférences, tables rondes, forums et/ou cafés scientifiques,
  • stands d'information lors de grands rassemblements festifs, sportifs ou commerçants,
  • communiqués et/ou conférences de presse,
  • site internet, page Facebook, compte Twitter et diffusion d'une "Lettre d'information",
  • et, tout particulièrement, par des interventions en milieu scolaire (une trentaine d'établissements scolaires touchés en 2014/2015), dans des associations ou des entreprises, sans oublier, bien évidemment, le milieu médical et hospitalier ...

Consultez les Rapports d'activités des dernières années : 

Photo 003.jpgVous êtes enseignant ou infirmière scolaire, responsable associatif ou chef d'entreprise et vous désirez organiser une séance d'information dans votre établissement, association ou entreprise ? N'hésitez pas à nous contacter, nous traiterons votre demande dans les meilleurs délais.

Nous sommes agréés par le Rectorat de l'Académie de Strasbourg et nous disposons d'une importante documentation que nous pouvons mettre à votre disposition.

 

 PLAIDOYER  

France ADOT 67 participe régulièrement aux différentes campagnes de plaidoyer de la Fédération France ADOT et/ou de ses partenaires en vue de défendre ses positions auprès des décideurs politiques régionaux, nationaux ou européens.

Il s'agit notamment :

  • de veiller au maintien du strict anonymat du don d'organes et de sa totale gratuité,
  • d'obtenir que tout soit mis en oeuvre sur le plan national et dans les instances internationales pour interdire efficacement le trafic d'organes sur internet.
  • de veiller au respect de la pleine volonté des donneurs
  • d'obtenir la mise en place d'un "Registre National du Positionnement" qui combinerait le "Registre National des Refus" (qui existe déjà) et un "Registre National du OUI" (qui reste à créer) tout en s'appuyant sur le principe du consentement présumé.

MAls. 032.jpgEn effet, l'application trop souvent très restrictive du principe du consentement présumé - application qui peut aller dans les faits jusqu'à la remise en cause du choix des donneurs potentiels - contribue très certainement à un fort taux de refus de prélèvements.

C'est dans ce sens que la Fédération France ADOT a actualisé - à l'occasion de son Assemblée Générale de mai 2014 - ses demandes et ses proposition de révision et d'amélioration du système de gestion des dons d'organes.

Ces propositions ont été exposées dans une Lettre Ouverte adressée à Mme la Ministre de la Santé en date du 24/05/15, lettre ouverte que France ADOT 67 a très largement diffusée auprès des parlementaires de la région.

Prenez connaissance de la Lettre Ouverte de France ADOT et de ses propositions.

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation notamment l’utilisation de cookies afin d'améliorer la qualité de vos visites et réaliser des statistiques.
Mentions légales / Politique de confidentialité X