Chargement en cours
Vous êtes ici : Accueil » Témoigner » Jean-Luc & Luc

Jean-Luc & Luc

Retour
J-Luc.jpg
mer. 6 mai 2015

"QUAND LES MARINS VONT AU-DELA DES VALEURS"

Une histoire de marins qui dépasse toutes les devises du monde maritime, une très belle histoire d’hommes, de marins. Cette histoire de marins débute par une amitié nouée sur la corvette Aconit D 609 en 1982, service, quart, escales, tempêtes… ils ont tout partagé et ils auraient pu en rester là comme beaucoup de marins.

Jean-Luc MAILLOT est un ancien marin et réserviste toujours souriant, plein de vie et d’énergie. Voila plusieurs années que Jean-Luc souffre d’une insuffisance rénale qui le contraint à une dialyse très fréquente avec les lourdes conséquences que l’on connaît, il a donc mis son envie de servir la marine entre parenthèses. Depuis longtemps inscrit sur la longue liste des patients en attente d’une greffe de rein, la rareté des donneurs et les incompatibilités entre receveurs et donneurs rend cette attente interminable et difficile pour lui et sa famille.

Un jour, voilà qu’un de ses anciens camarades, embarqué avec lui sur la corvette Aconit de 1982 à 1984, reprend contact et propose le don de son rein ! Luc PERDRIX, ancien QM1 avec Jean-Luc, dans la même compagnie, partageant tout, le bon et le moins bon comme on pouvait le faire à cette période, c’est à dire, insouciants, vivant l’aventure des nuits de quarts et des bordées à terre… Après de multiples examens et rencontres des médecins strasbourgeois, nos deux larrons sont déclarés compatibles et la date du jeudi 13 février est arrêtée pour les interventions presque simultanées du prélèvement et de l’implantation.

Après un passage au bloc relativement long et quelques jours en salle de réveil, ils gagnent leur chambre commune (moins de monde que dans le poste arrière de l’Aconit avec 24 quartiers maîtres et matelots !!).

C’est dans leur chambre que j’ai pu aller leur rendre visite au NHC de Strasbourg où, transplanté et donneur se portent bien, Jean-Luc prêt à rentrer chez lui, avec un suivi et un régime strict pour quelques mois et Luc encore pour quelques jours hospitalisé, avant de rentrer dans sa belle région de Vendée, où il habite et travaille depuis plusieurs années.

Une très belle histoire, d’hommes, de marins, presque naturelle, après des années de vie commune à bord des bateaux de la Marine Nationale.

Que de valeurs, d’exemplarité pour nous, pour nos enfants, pour notre institution, la Marine à qui l’on doit en partie cette amitié indéfectible et aussi cet état d’esprit.

A nous tous les bien portants, mettons nos consciences et nos papiers en règles pour permettre de donner nos organes à ceux qui en ont besoin et transmettons nos valeurs communes autour de nous afin de revivre des événements comme celui que Jean-Luc et Luc nous ont permis de vivre.

« Il y a trois sortes d’hommes : les Vivants, les Morts, et ceux qui vont sur la Mer.» Aristote

Article de Thierry JACOB paru le 1° mars 2014 sur le site de l'ARM (Association des Réservistes de la Marine-Alsace) www.arm-asso.fr

Notes :

  1. "Je souhaitais exprimer toute mon admiration à ces deux hommes unis par le service à bord d’un bâtiment de la marine nationale, unis pour la vie par un geste d’une immense générosité. Je les salue du fond du cœur au nom de notre président, Fabien REYMANN et tous les adhérents de l’ARM d’Alsace". (Thierry JACOB)
  2. Jean Luc Maillot et son épouse Elisabeth sont tous deux membres actifs de l'association France ADOT 67.
1160385696.jpg